AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Kéfiiir
avatar
Messages : 482
Date d'inscription : 02/06/2010
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Kéfiiir Ven 20 Jan - 17:03
Kéfir L. Brown a écrit:

kéfir lahav brown

L'enfer est en nous. Nous le portons au fond de nous-mêmes et nous le subissons chacun à notre manière.


en cours terminé délai validé


© Diamine
en résumé
✔ Je m'appelle Kéfir Léhav Brown et je suis né le 16 mars à Godric Hollow's. Ma baguette est faite en bois de cerisier, elle mesure 28,5 et contient une plume de phoenix. Actuellement je suis à Poudlard en tant que Serpentard.

« Je me souviens, Papa.
Depuis ma naissance, dès mon premier souffle, celui qui accompagna chacun de mes pas, ce fus toi.
Papa.

Mon premier souvenir, je parviens encore à l’extirper des abysses de ma mémoire ; il est flou, brumeux, lumineux à la fois, mais je sais qu’il s’agit de toi.
Même si je ne te voyais pas souvent, même si vous ne vous occupiez pas tellement de moi, Maman et toi, je sais que, de loin, tu veillais sur moi. Toi. Papa.

Toi, tes grands yeux bleus débordants d’affection et de sagesse à la fois, ton rire sincère, ton immense bibliothèque ; toi, cette fierté, cette droiture qui émanent de toi, qui me rendaient autrefois admiratif ; toi, mon père, que je plaçais sur un piédestal, que je voyais au-dessus de tout et de tous.
Toi, Papa.

Mais aujourd’hui, lorsque je pense à toi, je te sens bien trop éloigné de moi, bien trop différent. Enfant, tu étais mon modèle, mon idéal. Aujourd’hui, je te vois sous un autre œil, et j’ai peur, Papa.

J’ai l’impression que ma vie me file entre les doigts, qu’elle ne m’appartient plus. Et puis il y a ce poids – le poids du secret, qui devient de plus en plus lourd, et le poids du mensonge, qui m’enferme, qui m’emprisonne et me cache aux yeux de tous.

C’est pourquoi aujourd’hui, quand au fond de moi je revois tes prunelles d’océan, j’ai peur. Je te revois, comme pour me rappeler, me prévenir que ce que je fais est mal, que je me fais du mal, que je vous fais du mal. Et j’y demeure impuissant, comme indifférent.

Papa, j’aimerai te dire tout cela. Te parler. Je sais que tu me comprendras. En moi, il y a comme deux parties qui se bousculent, deux morceaux de mon âme qui entrent en conflit. Opposés. Distincts. L’un deux est en train de gagner. Je ne sais pas pourquoi, je ne sais pas comment, Papa.

Le mensonge me transforme. J’ai l’impression que je suis en train de devenir quelqu’un d’autre. »


Il faudrait ne jamais devenir grand


❍ Je suis cinq qualités et cinq défauts, mais je le vis bien.
Bavard Jaloux Ambitieux Téméraire Rusé Sûr de lui Gamin Meneur Rêveur Charmeur Agité se concentre difficilement Menteur Capricieux Volontaire Têtu Intelligent Joueur Puéril Placide Orgueilleux Arrogant Froid Moqueur Optimiste Protecteur

« Grandis un peu, Kéfir ! » Combien de fois m’a-t-on répété cette stupide phrase ? Infiniment. Pourtant, c’est idiot. Moi, je ne veux pas être comme les autres, je ne veux pas grandir. Je veux me démarquer de tous, montrer à quel point je vaux plus. Je ne deviendrai jamais un imbécile d’adulte, avec des principes et des règles. On m’a toujours reproché d’être un vrai gamin. Moi, je ne vois pas en quoi c’est mal. J’aimerai pouvoir m’amuser et rire des autres éternellement. Les enfants ont tout ce qu’ils veulent, quand ils veulent, tout le temps. Les adultes doivent se contenter de peu, se rabattre sur des morales absurdes. Les adultes acceptent le morne quotidien qui est devenu leur vie, les adultes renoncent à tous leurs rêves – d’ailleurs, je ne crois pas qu’ils sachent vraiment rêver. Moi, j’ai ma bulle. Séparée de la réalité. Mon monde, un monde où il n’y aurait que Liraz et moi, où nous pourrions jouer et nous amuser pour l’éternité, où il n’y aurait aucun livre niais, personne qui nous dicterait notre conduite. C’est idiot de grandir.

Je ne peux pas rester deux minutes sans bouger, discuter, faire l’idiot. Rire des autres, les mettre dans de mauvaises situations. Ça me donne l’impression d’être important, plus puissant que tout le monde. Evidemment, je ne m’attaquerai jamais aux innocents, à ceux qui ne m’ont rien fait et qui ne peuvent pas se défendre, ou à ceux qui ont été gentils avec moi. Je ne suis pas mauvais à ce point. Ceux que j’aime et que je sens plus faible, je cherche à les protéger. Toujours. Mais que ce soit jouer des mauvais tours aux Gryffondors, ou aux pires professeurs, je serais de la partie. Je sais très bien calculer mes coups, et j’adore voir les résultats de mes chefs-d’œuvres, quelles que soient leurs conséquences. Bien sûr, Liraz essayait souvent de me dissuader de faire des bêtises, mais elle a fini par renoncer. On ne me fait jamais changer d’avis. Maman dit souvent que je suis une vraie tête de mule. Je crois que c’est vrai. Je déteste quand on me dicte ma conduite, je ne choisis de faire que ce qui me plaît, et jamais personne ne pourra me convaincre de faire le contraire. Et puis quand je veux quelque chose, je l’ai. Je ferais n’importe quoi pour l’avoir, sans jamais renoncer. Je n’aime pas quand quelqu’un possède une chose que je n’ai pas. Il faudrait que j’aie tout.

A Poudlard, je suis plus ou moins heureux. Vivre dans un château, près d’un lac, au beau milieu d’un parc, c’est la belle vie. C’est juste dommage qu’il y ait ces stupides cours. Je ne vois pas à quoi ils servent, la plupart sont totalement dépourvus d’intérêt. L’Histoire de la Magie, par exemple ! A quoi peut bien servir l’Histoire de la Magie ? Je n’aime pas travailler, étudier, apprendre des textes par cœur, sans intérêt. Il est rare que j’écoute en cours, je préfère recopier sur Liraz après, pour mes devoirs. Dans la vie, je n’ai qu’une seule passion, qu’une seule ambition : le Quidditch. Alors je ne crois pas qu’étudier des traités de métamorphose puisse vraiment m’aider. Et j’ai du mal à me concentrer ! Quand je dois lire un livre, par exemple, je réussis à lire une première phrase, une deuxième, et puis mon esprit divague, vagabond, il s’égare vers d’autres pensées, et, de fil en aiguilles, je n’avance pas. Lorsqu’un sujet de m’intéresse pas, c’est vrai que j’ai tendance à ne plus écouter, à songer à autre chose – et Merlin sait que c’est fréquent !

Parfois, Liraz trouve mes idées trop folles, trop irraisonnées. Je crois qu’elle a raison, mais le danger ne m’a jamais fait peur. J’ai tendance à parler et à agir sans réfléchir, sans penser aux conséquences, ou à dire trop franchement ce que je pense. Je me retrouve souvent dans le pétrin, après. Mais je m’en fichais, avant. Je passais parfois de mauvais moments, mais je les oubliais vite. Aujourd’hui, je fais partie de l’Organisation. Je porte le poids du secret, le poids du mensonge sur mes épaules. Mentir est devenu une seconde nature chez moi. Elle me protège de la réalité, protège de la réaction des autres s’ils apprenaient la vérité… mais elle me coupe du monde. Le mensonge me fait peur. Enfant, maman me trouvait fort, elle était certaine que je trouverais ma place à Gryffondor, elle disait que j’étais le plus hardi de la famille. Je crois que toutes les mères voient en leur enfant plus que ce qu’ils ne sont. Je ne suis pas fort, loin de là. Avec le temps, le petit garçon que j’étais y avait presque cru, mais aujourd’hui, je sais que ce n’est pas vrai – aujourd’hui, j’ai peur. Peur de ce que je suis devenu. Peur des actes que je pourrais commettre. Peur. De tout. Tout le temps.

Je suis certain que nos prénoms, à Liraz et moi, ont été choisis par Maman. Elle m’a baptisé Kéfir. Lionceau. Peut-être est-ce véritablement ce que je suis, un petit lionceau immature, qui ne deviendra jamais courageux, qui ne deviendra jamais grand.



● Kéfir signifie lionceau. Lahav, son deuxième prénom, veut dire flamme. Ils ont été choisis par sa mère.

● Kéfir est un garçon très proche de sa mère, même si c’est son père qu’il admire, et à qui il aimerait ressembler.

● Le jeune garçon parle couramment français.

● Il est un passionné de Quidditch. Il suit les Coupes du Monde avec ardeur et ne rate jamais les matchs de sa mère pendant les vacances.

● La première fois qu’il est monté sur un vrai balai, Kéfir avait huit ans. Suite à ses supplications, sa mère avait accepté de l’emmener faire un tout petit tour, pour le jour de son anniversaire. Mais jamais il n’oubliera la caresse du vent sur son visage, l’impression de hauteur et de puissance ressenties ce jour-là, pour la première fois.

● Il s’est donné pour mission, très jeune, de protéger sa sœur quoi qu’il arrive. A l’école, puis à Poudlard, il a toujours fait très attention à elle, au point de, sans s’en rendre compte, devenir désagréable et envahissant. Il n’a jamais permis à Liraz de tomber amoureuse, les garçons sur lesquels son regard s’attarde n’étant jamais assez bien pour elle.

● Le jeune homme néglige les études. Sa capacité de concentration très peu développer l’empêche de se plonger comme il se doit dans la lecture de livre, ou dans l’étude de ses leçons. Il trouve toujours des choses plus intéressantes auxquelles penser.

● Kéfir est allergique aux sorbets moldus. Il suffit qu’il en mange pour que des boutons verts lui poussent au visage et qu’il soit expédié à Sainte-Mangouste.



questions pour un vsien !




Qu'est-ce que tu penses du tournoi ? Pour ou contre ? Contre. Ca a déclenché une succession d'évènements abominables.
D’ailleurs, C'est qui ton champion-chouchou ? Je n'ai pas de champion favori.
Tu fais confiance au ministère ? Non. Une bande de crétins logés dans des bureaux. C'est tout ce qu'ils sont, ils ne savent pas agir !
Et le nouveau ministre t'en penses quoi ? Je ne le connais pas suffisamment pour juger, mais je pense qu'il ne vaut guère mieux que ceux qui l'ont précédé.
Les gobelins, tu leurs donnes une baguette ou pas ? Non !
Et l'organisation, t'en penses quoi ? J'y ais cru. Vraiment. Je pensais qu'ils allaient pouvoir faire bouger les choses. Maintenant, je ne sais pas. J'en ais peur. Vraiment.
Les moldus, tu en penses quoi ? Ils sont innocents.
Et d'ailleurs, tes parents ils sont quoi ? Moldus, sorciers...? Mon grand-père maternel était un moldu. Mais le reste de ma famille est sorcier.
Sinon, l'année prochaine tu veux faire quoi ? Passer mes ASPICs.
Et dans 10ans, tu te vois où ? Je ne me vois pas.
Qu'est-ce que tu regrettes le plus du monde moldu ? réponse ici
Plutôt Patacitrouille ou Fizwizbizz ? Patacitrouille depuis le jour où j'ai appris le contenu des Fizwizbizz.
Magie noire ou magie blanche ? Magie noire. On en parle jamais, mais je ne vois pas en quoi elle ne serait pas aussi passionnante.
C'est qui ton modèle-sur-Terre ? Mon père.
C'est quoi ton sortilège préféré ? Accio !
Au fait, t'en penses quoi des autres forums ? (comprendre Poudlard, Londres et Durmstrang si vous êtes à Beauxbâtons etc...) Je n'ai rien contre eux.
Et tu leur fais quoi si tu les croises au détour d'un couloir sombre ? Suis-je censé réagir ?
C'est quoi ton sport préféré ? Et ton équipe ? Quidditch. Les Torades de Turshill, où jouait ma mère.
Voldemort, Grindelwald, Dumbledore ou Potter ? Grindelwald
Ca veut dire quoi "VS" pour toi ? Vacheries Spatiales ? Non ?




look at those eyes

☞ ET TON P'TIT NOM C'EST QUOI ? Aurora ☞ HM... ET T'AS QUEL ÂGE ? 13 ans ☞ ET, QUESTION BÊTE, VS, T'EN PENSES QUOI ? J'ai cédé à la tentation de l'inscription parce que le forum ne me plaisait pas, évidemment :smile: ☞ AU FAIT, C'EST QUI SUR TON AVATAR ? Ian Somerhalder ☞ TU LE GARDES POUR TOI TOUT SEUL OU TU AUTORISES LES SOSIES ? J'autorise, je suis gentille =) ☞ PASSONS AUX CHOSES QUI FACHENT, TU AS LU LE REGLEMENT ? mot de passe ☞ SUPER ! ET SINON, QUELQUE CHOSE A RAJOUTER ? :coeur duex:



Revenir en haut Aller en bas
Kéfiiir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Test de Newlon :: L'Extraordinarium :: Liraz-